Budapest 2.0

Budapest est incontestablement une ville créative, et non seulement dans les domaines vibrants tels que l'art et la mode. Les chefs cuisiniers réinterprètent les classiques de la cuisine hongroise pour une clientèle internationale du XXIème siècle, les habitants redéfinissent et réaménagent leur environnement afin de leur donner un nouveau souffle et des institutions séculaires, telles que les bains historiques, restent dans l'air du temps en ouvrant leurs portes aux fêtards de la vie nocturne. L'A38, élu « Meilleur bar du monde » par les lecteurs de Lonely Planet en 2012, avait été une barge ukrainienne avant d'être reconvertie en salle de concert. Pour bénéficier de ce flux créatif, il suffit de sauter sur un Segway, de monter dans une Fiat transformée en pousse-pousse, ou sur un « Beerbike » et de prendre la direction des innombrables pubs de ruine, bars à vins ou restaurants gastronomiques.

Budapest est une petite ville, mais elle entraîne vers une myriade de sensations fortes : les quartiers très différents, proches les uns des autres, rivalisent pour attirer l'attention. La rue Kazinczy des pubs de ruine mène aux bars à vins chics de Gozsdu Udvar, adjacente à la splendide et majestueuse avenue Andrássy. Budapest offre toujours plus que ce qui est visible au premier abord ; l'imposante façade d'un palais de l'avenue Andrássy peut aussi bien afficher des accessoires de luxe que cacher un pub de ruine 2.0 que les jeunes envahissent le vendredi soir pour siroter des cocktails entre les murs faits de briques apparentes.

À partir du début du printemps, on peut sentir le pouls créatif de la ville se répandre dans les rues sous la forme d'une foule de gens qui sortent, à la recherche de nouveaux goûts, de nouvelles expériences et de nouvelles relations. C'est une ville désireuse d'assouvir les appétits : des restaurants apportent les saveurs du monde à Budapest, un renouveau de la cuisine de rue et une nouvelle vague réinterprétant la cuisine de grand-mère avec de nouveaux ingrédients frais et des assemblages surprenants. Non seulement de nouveaux endroits s'ouvrent tous les jours à n'importe quel coin de rue, mais ce sont aussi de nouveaux types de lieu de restauration : des bars laitiers et des terrasses de « fröccs » (vin coupé d'eau pétillante), des cafés-théâtres et des jardins de bière artisanale.

Pour rapporter à la maison un morceau de l'essence créative de Budapest, il faut visiter un « marché design » où les talents hongrois les plus récents offrent leurs créations inédites ou un « marché fermier » qui a lieu pratiquement chaque week-end. Le Design Terminal situé au centre-ville est un point de départ idéal.